4 au 7 août 2017

Caraquet, NB

Les Bancs de la poésie

Les Bancs de la poésie

Un parcours littéraire au coeur de Caraquet

La poésie est tout à la fois la beauté fragile qui rappelle celle qui se dégage des images d’innocence créées par l’enfant qui apprend à parler, et le constat de la puissance d’une langue pour dire le monde et pour dire qui nous sommes. Et force est d’admettre qu’après quelques décennies seulement de prise de parole poétique, l’Acadie et ses poètes ont donné naissance à des vers capables de tordre les coeurs et de les réparer, à des vers capables de nous redonner souffle quand le vent semble s’être tu pour de bon.

Les Bancs de la poésie sont une célébration de ce souffle. Pour les 20 ans du Festival acadien de poésie de Caraquet, vingt bancs du centre-ville, gracieusement prêtés par Centre-Ville Caraquet, ont été ornés de petites plaques permanentes. Elles arboreront des vers choisis pour rendre hommage à la puissance de la voix d’auteurs de l’Acadie, qui ont grandi en même temps que nous ou dont les mots nous ont forgés. Au Centre d’information aux visiteurs, jonchant l’horizon, une ving-et-unième plaque viendra compléter le parcours en saluant l’héritage artistique du regretté poète Martin Pître, à l’origine du Festival acadien de poésie et du Prix littéraire Antonine-Maille-Acadie Vie.

Ces bancs, dont la disposition variera au fil des saisons, formeront ainsi unparcours changeant, des parenthèses de poésie offertes aux piétons et aux utilisateurs du centre-ville. C’est aussi un legs à Caraquet, à la communauté qui nous porte depuis 20 ans. Puissiez-vous vous laisser prendre par le souffle de ces vers, au hasard de ces petites rencontres esthétiques, au coeur du quotidien.

Et pour que la poésie résonne encore plus, nous vous invitons à partager vos photos des bancs sur les réseaux sociaux avec le mot-clic #bancspoesie

Jonathan Roy
Coordonnateur et directeur artistique
Festival acadien de poésie
Août 2016

Les extraits choisis

Les livres dont sont tirés les extraits sont disponibles à la Librairie Pélagie de Caraquet.

Guy Arsenault
"Acadie Expérience" dans Acadie Rock
Éditions d'Acadie, 1973 [Épuisé] / Perce-Neige, 2013.

Paul Bossé
"Rue Elmood" dans Averses
Perce-Neige, 2004.

Herménégilde Chiasson
"Outremer" dans Prophéties
Michel Henry, 1986 [Épuisé].

Éric Cormier
"Il s'appelle souffrance" dans À vif tel un circoncis
Perce-Neige, 1997.

Ronald Després
"À défaut d'étoiles" dans Les cloisons en vertige
Beauchemin, 1962 [Épuisé] / Perce-Neige, 2009.

Rose Després
"Sur la baie des grands vents" dans La vie prodigieuse
Perce-Neige, 2000 [Épuisé] / Prise de parole, 2012.

Daniel H. Dugas
Les bibelots de tungstène
Michel Henry, 1989 [Épuisé].

Pauline Dugas
"Hors de l'eau" dans Fragments d'eau
Perce-Neige, 2009.

Léonard Forest
"le temps qui fait" dans Saisons antérieures
Éditions d'Acadie, 1973 [Épuisé] / Perce-Neige, 2001.

Hélène Harbec
L'enroulement des iris
Noroît, 2013.

Martine L. Jacquot
Le silence de la neige
Humanitas, 2007.

Gérald Leblanc
"hyperréalisme hypothéqué" dans Éloge du chiac
Perce-Neige, 2015 (1995).

Georgette LeBlanc
"tramper" dans Alma
Perce-Neige, 2006.

Raymond Guy LeBlanc
"Cri de terre" dans Cri de terre
Éditions d'Acadie, 1972 [Épuisé] /Perce-Neige, 2012.

Claude Le Bouthillier
"Île-totem" dans La mer poivre
Grande Marée, 2007.

Dyane Léger
"Ça porte au coeur" dans Comme un boxeurs dans une cathédrale
Perce-Neige, 1996.

Jean-Mari Pître
"Automne" dans Frère de feu
Perce-Neige, 2009.

Martin Pître
"Mort lente" dans La morsure du désir
Éditions d'Acadie, 1993.

Rino Morin Rossignol
"qu'y a-t-il en vous" dans Pixels de chair
Perce-Neige, 2012.

Jonathan Roy
"perspectives" dans Apprendre à tomber
Perce-Neige, 2012.

Serge Patrice Thibodeau
"Prière radiophonique" dans Sous la banquise
Noroît, 2013.

 

Merci aux partenaires des Bancs de la poésie